Les marques du Groupe Volkswagen challengent l’électromobilité et les courses automobiles ambitieuses

 

Les marques du Groupe Volkswagen sont ouvertes sur les partenariats sportifs depuis toujours.

Que ce soit Volkswagen qui est en partenariat avec la Fédération Française de Football depuis 2014, Audi qui met en avant la recherche permanente de performances sur terrains exigeants avec l’Audi driving experience sur le circuit Paul-Ricard ou à travers son partenariat avec la Fédération Française de Ski et l’École de Ski Français de Megève, ou SEAT qui, depuis 2018, est un des nouveaux sponsors de l’Équipe Nationale Espagnol de football et devient donc la voiture officielle, ou enfin ŠKODA  qui depuis 20 ans est partenaire du Championnat du monde de Hockey sur Glace et qui bénéficie, à son actif, d’un siècle de victoires grâce à ŠKODA Motorsport, les marques de Volkswagen Groupe sont motivées pour innover et supporter des événements sportifs qui sont en accord avec leurs valeurs.

 

Volkswagen challenge l’électromobilité au service de la course automobile :

La Volkswagen ID. R est actuellement en train de se développer à travers divers programmes complets d’essais et de simulations afin d’être fin prête pour deux défis importants, cette année.

La voiture icône, la Volkswagen ID. R, qui incarne la passion pour l’électromobilité et l’expertise dans le développement de la technologue de propulsion électrique de Volkswagen, est le meilleur exemple de la marque qui souhaite tirer profit de expérience acquise dans le domaine du sport automobile pour améliorer son expertise et l’intégrer dans l’assemblage de modèles de production électriques. La Volkswagen ID. R possède deux moteurs électriques générant une puissance totale de 500 kW (680ch).

Cet été, la Nürburgring-Nordschleife constitue le premier défi de la Volkswagen ID. R qui souhaite atteindre un nouveau record, avec Romain Dumas aux commandes de la voiture électrique.

Ensuite ce sera la « China Challenge », en septembre 2019, une course inédite qui représente, jusqu’à présent, le plus gros défi de Volkswagen. Romain Dumas sera également aux commandes de la Volkswagen ID. R et tentera d’instaurer un premier record officiel de cette « route vers le ciel ». Un parcours unique de 11 kilomètres, avec 99 virages et une ascension de 1 200 mètres. Étant donné qu’il n’y a, pour l’instant, aucun record officiel, Volkswagen Chine organisera une compétition virtuelle avant la tentative de record. Les participants pourront alors tenter d’instaurer un premier record virtuel, que Romain Dumas essaiera d’améliorer en conditions réelles.

L’objectif de Volkswagen à travers ces deux gros défis est de montrer le potentiel de performance qui existe aujourd’hui avec les voitures électriques.

 

Audi au cœur des courses automobiles plus sportives que jamais :

Cette année, Audi Sport fait partie de deux évènements sportifs mettant en avant ses innovations et ses performances.

Le rassemblement Audi Sport a permis de réunir toutes les générations de modèles Audi Sport au circuit Paul-Ricard au Castellet. Il également de fait découvrir aux clients Audi Sport les nouveaux modèles en avant-première. Cet évènement, placé sous le signe de l’exclusivité, a accueilli l’ambassadeur Audi Sport et triple vainqueur des 24H du Mans : Benoit Tréluyer.

Lors du Formula E organisé à Paris, le samedi 27 avril, les pilotes Audi ont bravé le climat d’Avril. Ce circuit au cœur de Paris de 1 920 kilomètres est situé autour des Invalides.

Les conditions ont changé entre le soleil, pluie et même grêle pendant la course sur le circuit de rues étroites autour des célèbres Invalides. Au classement par équipes, Audi Sport ABT Schaeffler a remporté le plus de points à Paris.

 

SEAT n’a pas peur de prendre des risques sur les pistes de ski d’Andorre :

La CUPRA e-Racer fera ses débuts dans le championnat E-TCR, le petit frère du championnat TCR. L’équipe de compétition de la marque espagnole travaille sans relâche au développement de la première voiture de course de tourisme 100% électrique au monde.

Le pilote Jodi Gené et l’équipe d’ingénieurs dirigée par Xavi Serra ont poussé l’e-Racer jusqu’à sa limite sur la neige et sur la glace des pistes de ski d’Andorre.

D’après Jodi Gené, le défi pour adapter la voiture aux basses températures n’était pas si compliqué. En effet, comme la température extérieure était très basse, les batteries sont restées froides. Ce qui est nécessaire lorsque la puissance du moteur est très sollicitée et que les batteries chauffent. La batterie de l’e-Racer est une batterie de 450 kilos qui équivaut à 9 000 téléphones portables, qui doit être refroidie pour pouvoir la recharger. Grâce au froid, le processus est beaucoup plus rapide.

La voiture s’est manifestement bien adaptée. Conçue initialement pour l’asphalte, la e-Racer a très bien réagi aux défis de la neige et de la glace.

 

Un espoir de victoire pour l’équipage Kalle Rovanperä et Jonne Halttunen aux commandes de la ŠKODA FABIA R5, dans la catégorie WRC 2, au Rallye de France :

La quatrième manche du championnat du monde des rallyes FIA 2019 s’est déroulé en Corse du 28 au 31 Mars. Avec un nouveau tracé proposé cette année, la Corse propose 14 étapes et 347,51 kilomètres de course contre le chronomètre.

Le directeur de ŠKODA Motorsport, Michal Hrabánek compte bien sur l’équipage de Kalle dans la catégorie WRC 2. D’après lui, si Kalle fait un bon résultat en Corse, il sera bien placé pour se battre pour le titre. Il ne faut pas oublier que c’est quand même la première fois qu’il participe à la compétition sur l’île. Michal Hrabánek conseille donc de l’endurance plus que de la vitesse pour gagner cette course.

Rappelons que l’équipage de Kalle Rovanperä et Jonne Halttunen ont déjà fait leur preuve en terminant troisième du championnat WRC 2 en 2018 et deuxième de la catégorie au Rallye d’Allemagne.

Liste des actualités