Un intérieur écoresponsable pour la Nouvelle Audi A3

Peut-on concilier approche premium et développement durable ? Est-il possible d’utiliser des matériaux issus du recyclage sans rien concéder en termes de qualité ? Avec la Nouvelle Audi A3, le Groupe démontre très concrètement que des solutions innovantes et fiables existent. Dans ce tout nouveau modèle, 89 % de la sellerie est en effet composée de matières recyclées issus de bouteilles en plastique. Une initiative qui devrait se généraliser sur l’ensemble des modèles du constructeur.

Quand une bouteille plastique se transforme en tissus de siège

Quand on se glisse dans l’habitacle de la 4ème génération de l’Audi A3, la finition est conforme aux standards Audi : irréprochable. Bien malin celui qui pourrait se douter que le tissu des sièges est presque intégralement issu du recyclage de bouteilles en PET (PolyEthylène Téréphtalate). Et pourtant : c’est l’équivalent de plus de 100 bouteilles d’eau de 1,5 L recyclées qui ont été utilisé pour les tissus de siège ou la moquette, les tapis de sol et les bordures latérales du coffre étant eux aussi issus de matériaux recyclés. Un tour de force rendu possible par la création d’une nouvelle filière d’approvisionnement écoresponsable, utilisant des matières premières « secondaires », c’est-à-dire issues du recyclage. Le tout en offrant une qualité de finition identique aux solutions antérieures.

Parce que le développement durable est au cœur de la stratégie d’entreprise, les initiateurs du projet souhaitent perfectionner encore leur approche.  « Notre objectif est de fabriquer l’ensemble de la sellerie à partir de matériaux non mélangés afin qu’elle puisse être à nouveau recyclée. Nous n’en sommes plus très loin » explique Ute Grönheim, en charge du développement matériel de la division textile chez Audi. Une chose est sûre : le pourcentage de matières recyclées utilisées dans les nouveaux modèles du Groupe va considérablement augmenter dans les années à venir.

Liste des actualités